Office Depot et les faux malwares : 35 millions pour faire passer la pilule

La société américaine a été prise la main dans le sac en 2016 : son service support informatique n’hésitaient pas à « inventer » des virus pour facturer des prestations inutiles. Le couperet est tombé : Office Depot devra payer la facture.

Source: ZDNet